6054 décembre | 2013 | le-blog-de-gwen

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

le-blog-de-gwen
Mon œil ! et autres organes...
Mes Photos | 29.12.2013 - 14 h 52 | 12 COMMENTAIRES
Décembre 2013

Étiquettes : , ,

544622_10152196228497625_1187480197_n 549166_10152196227532625_188133434_n 1488299_10152196226387625_1394925187_n 1491666_10152196226787625_388526733_n 1511108_10152196227617625_590464828_n 1525484_10152196227467625_1598956080_n 1533927_10152196229747625_95307198_n946110_10152196228827625_880086845_n 946962_10152196225777625_1809753523_n 993501_10152196226007625_1819314441_n 1012849_10152196225837625_369767226_n 1176292_10152196224067625_1419028117_n 1453510_10152196222017625_1804458232_n 1486898_10152196223897625_335608512_n 1497653_10152196227527625_349059780_n 1505040_10152196221442625_1830953685_n 1505108_10152196226297625_965815878_n 1506661_10152196223642625_518450434_n 1511360_10152196229272625_1456965505_n 1530358_10152196225782625_1843901209_n 1531986_10152196229137625_1285428922_n 1535520_10152196219307625_1412459457_n556430_10152196218847625_1118604786_n

Déambulations intérieures | 21.12.2013 - 12 h 11 | 3 COMMENTAIRES
Pieds nus

Étiquettes : ,

(écrit en août 2012)

Les pieds nus sur la dalle chaude et humide. Pluie d’été, des larmes.

Elles tombent sur le sol.

On dirait qu’elles partent de mes pieds, traversent mon corps et ressortent par mes yeux.

Elles me brûlent. Elles sont eau et feu, amertume et acidité. Or liquide, mercure.

Elles ont la délicatesse de ces mots tendres que je ne peux dire.

Elles sont des caresses perdues, un désir inassouvi, un regret, des erreurs.

Les pieds nus sur des larmes.

Divers et/ou en vrac | 21.12.2013 - 01 h 02 | 0 COMMENTAIRES
En boucle : Anna Calvi « Suzanne and I »

Étiquettes : , , ,

Suzanne and I
Never will we be apart
Suzanne and I
Never will we be apart

But we hold, hold, hold it down
Oh we hold, hold, hold it down

Cause the night calls me
When the wind, leads, behind the world

But we hold, hold, hold it down
Oh we hold, hold, hold it down

Cause the night calls for

Suzanne and I

We will rise

We hold, hold, hold it down
Cause I never, ever, ever, ever be alone

Suzanne and I

Femmes artistes | 12.12.2013 - 22 h 23 | 12 COMMENTAIRES
By Kate Barry

Étiquettes : , , ,

Kate Barry est décédée hier… Je ne connaissais pas cette femme. J’apprend qu’elle est la fille de Jane Birkin et de John Barry mais surtout qu’elle est à l’initiative de l’association APTE (Aide et Prévention des Toxico-dépendances par l’Entraide).

J’aime aussi son travail photographique (quelques portraits) :

Mise à jour : Un lien vers d’autres clichés de l’artiste:

http://www.galloismontbrunfabiani.fr/photographer/kate-barry/

Nouvelle mise à jour : Un lien vers le film qui présente le Centre de désintoxication fondé par Kate Barry et réalisé par Yamina Benguigui :

http://www.rue89.com/2013/12/15/maison-kate-docu-centre-desintox-fille-jane-birkin-248335

2ccb442f099bdada3267dc414f66df9a8656419015_f3e93fea2a_b 8656419073_c0f44de3f4_b8656419249_7884a5b3a6_b 8656419261_4818d79ee3_b 8656419369_ce9557f20e_b 8656419395_0d124fff12_b 8656419453_0baaccca6c_b 8656419545_12d65103fc_b 8656419601_036fa086c1_b8656677691_3e68c0e810_b 8657524706_a9f5027ea5_b 8657524854_bea561e2c8_b8657782520_102bb6ff41_b image_14 image_15

Divers et/ou en vrac | 06.12.2013 - 18 h 53 | 13 COMMENTAIRES
« Invictus » de William Ernest Henley, poème de référence pour Nelson Mandela

Étiquettes : , , , , ,

« Invictus » de William Ernest Henley, poème de référence pour Nelson Mandela

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puits où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

 

Texte original de 1931

Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Invictus_(po%C3%A8me)

Déambulations intérieures | 02.12.2013 - 22 h 29 | 8 COMMENTAIRES
Tu as les yeux papillons…

Tu es là, dans le salon, près de la fenêtre. Je te découvre nourrie de je ne sais quel breuvage apaisant et lumineux qui se mélange aux rayons du soleil d’hiver. Je te lis, lectrice, j’explore les terres connues.

Je te caresse de mon regard prudent et de cette émotion ronde.

Une tendresse flagrante m’apparait alors sur le bord de tes yeux, là où se trouvent les cils qui s’échappent en courbe sur la tempe. Parfois, sans que l’on puisse vraiment savoir quand, ils bougent à peine et avec exactitude, témoins de ton abandon. Tu as les yeux papillons…

J’appose alors par la pensée un baiser qui trouve là son parfait support, ancre libre pour t’aimer encore. La magie se nourrit ici de silence et de suspend. T’approcher serait faire disparaître l’instant.

Je te chérie dans cette immobilité et la lumière grandie. Certains de ses éclats me traversent et se propagent dans ma poitrine.

Ils se fusionnent en cette matière grandissante qui déborde.

Elle devient larmes et remerciement.

Divers et/ou en vrac | 02.12.2013 - 16 h 49 | 0 COMMENTAIRES
En boucle : « This place is cool » de Joris Delacroix

Étiquettes : , , , ,

« This place is cool », Le nouveau Joris Delacroix, jeune musicien qui ravive la French Touch.

 

Publicité